atelier-panik.blog4ever.com

atelier-panik.blog4ever.com

Pierre-Yves Pétillon - Histoire de la littérature américaine 1939-1989

coverblog pétillon.jpg

Assez d'Uncle Bens et d'Oncle Sam, voici les Tontons Scripteurs !

 

Prendre ce livre comme on prend le train... Sauter dedans en marche et jouer les vagabonds... Au risque, heureux, de s'y perdre... C'est ce qui m'est arrivé... Je l'ai commencé en juillet 2012, l'ai terminé ce matin... 1414 grammes... presque trois Pound...faites comme moi,  ne vous laissez pas impressionner par l’épaisseur de ce pavé, cette monumentale histoire de la littérature américaine de 1939 à 1989 se prête à la promenade. Voilà enfin un Sorbonnard qui donne envie de lire et qui a choisi de présenter son panorama, non pas à travers les auteurs, mais en mettant en avant des œuvres emblématiques. En plus de deux cents textes bien enlevés et vivants, couvrant aussi bien le roman que la nouvelle, la poésie que le polar ou le théâtre, Pierre-Yves Pétillon explore toutes les facettes de la création littéraire aux États-Unis, avec un chapitre final évoquant l’émergence de nouvelles voix. Enfin, nouvelles en 1989. La première édition date de 1992, celle-ci de 2003. On va y croiser  papa Hemingway, Dos Passos et les deux Miller et autres Pound, mais aussi de moins connus en Europe, qui ont joué un rôle tout aussi important, assez pour exciter notre  curiosité. Bien sûr, on peut contester certains choix (ou non-choix) et commentaires, mais ils restent toujours stimulants, comme l’analyse de la vision du Sud chez William Faulkner et Robert Penn Warren. Il faut aussi souligner qu’aucun genre n’est négligé, Stephen King ou Raymond Chandler faisant l’objet d’une notice au même titre que Carson McCullers ou Bret Easton Ellis. Et le principal mérite de ce pavé, c’est de susciter une formidable envie de lecture, de nous inciter à  replonger dans certains auteurs et de partir à la rencontre de livres jamais lus encore... 

 Juste un oubli, pas un mot de Thomas Savage, dont Le Pouvoir du Chien est pourtant réédité aux States en 1967, mais qu'importe, rien qu'avec ce livre là, il y a à lire pour quelques années et de quoi donner des idées aux éditeurs en panne de pépites à traduire...

 Aucun rajout ou supplément n'ont été joint à ce livre, je veux juste me remercier de l'avoir scanné, , de l'avoir mis en page en respectant l'original au millimètre et relu (avec du français, de l'anglais, du yiddish, de l'espagnol et des langues indiennes inconnues du dictionnaire de mon PC.

Je dois une solide et fraternelle poignée de main au plus exigeant flibustier hibouqueur rencontré sur la Toile. Où que tu sois, le facteur pynchonien, cette équipée n'existerait pas si tu n'avais pas mis le pied à l'étrier du gauche cavalier qu'était alors le taulier panikard !

Merci également aux Gangsters, qui se reconnaîtront, de m'avoir  suffisamment titillé avec des auteurs ricains ces temps derniers, tant et si bien que je me suis remis à l'ouvrage. Et l'ouvrage le voilà. Merci aux curieux qui s'embarqueront dans ce périple de me faire remonter les coquilles, erreurs ou autres qu'ils remarqueront. Je corrigerai au fur et à mesure.

 

Au bas de la page, le pavé !

 

 



27/07/2015
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 79 autres membres