atelier-panik.blog4ever.com

atelier-panik.blog4ever.com

Georges Perec - La Disparition & Les Revenentes

cover lip blog.jpg

 

 Trouvons-nous oú Lipo ? Louchons donc sur Panik, voyons ! 

« Trahir qui disparut, dans La disparition, ravirait au lisant subtil tout plaisir. Motus donc, sur l'inconnu noyau manquant - “un rond pas tout à fait clos finissant par un trait horizontal” - , blanc sillon damnatif où s'abîma un Anton Voyl, mais d'où surgit aussi la fiction. Disons, sans plus, qu'il a rapport à la vocalisation. L'aiguillon paraîtra à d'aucuns trop grammatical. Vain soupçon : contraint par son savant pari à moult combinaisons, allusions, substitutions ou circonclusions, jamais G.P. n'arracha au banal discours joyaux plus brillants ni si purs. Jamais plus fol alibi n'accoucha d'avatars si mirobolants. Oui, il fallait un grand art, un art hors du commun, pour fourbir tout un roman sans ça ! »

 

— Vous avez lu quelque part que la lettre la plus fréquemment utilisée de la langue française était la voyelle « e ». Cela, bien sûr, vous a semblé injuste, et même intolérable, et vous avez décidé d’agir. – Vous avez donc pris un dictionnaire de la langue française et vous avez recueilli tous les mots « sans e ». Vous vous en êtes servi pour raconter une histoire que vous avez appelée, évidemment, La Disparition. – Néanmoins, vous n’étiez pas entièrement satisfait. Il vous semblait que vous n’aviez fait que la moitié du chemin. Vous avez donc récidivé, en prenant, cette fois-ci, les mots ne comportant que la voyelle « e », c’est-à-dire les mots « sans a », « sans i », – « sans o » et « sans u » (« y » est une semi-voyelle et mérite un traitement particulier). Vous vous en êtes servi pour raconter une histoire qu’à juste titre vous avez intitulée “Les Revenentes”. – Vous serez peut-être surpris de constater que vos deux ouvrages se ressemblent par de nombreux traits bien qu’ils n’aient aucun mot en commun.

 

Voici une e-dition numérik des romans lipogrammatiks de Gargas Parac, avec  La Disparition, Les Revenentes, l′Histoire du Lipogramme, What a Man !, et même Le grand Palindrome pour que ça parte dans tous les sens... et , quelques texticules autour de ces livres complètement timbrés. Bonus dûs à Jacques Jouet, Marcel Bénabou, Claude Burgelin, Raymond Queneau et même Maurice Nadeau... 

 

Une belle pensée à l'auditrice des samedis oulipiens à Jussieu pour ses motivantes propositions... Ce sont désormais des jeudis à l'auditorium de la BnF pour ceux qui peuvent s'y rendre...

 

Georges Perec et Roger Grenier casant des E à propos de La Disparition

L’incontournable  (et désormais) très beau site de l’Oulipo

L'apparition après le clic droit, on en revient toujours pas !



30/06/2014
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 79 autres membres